Le partenariat avec l’ESSEC existe depuis la création du Master Juristes d’affaires en 1995, et repose sur le schéma suivant : le Master s’engage à accueillir chaque année plusieurs étudiants inscrits dans la Majeure juridique et fiscale de l’ESSEC et à leur délivrer le diplôme dans les mêmes conditions qu’aux autres étudiants, tandis que des étudiants du Master (ayant une formation juridique) sont amenés à suivre des cours sur le campus de l’ESSEC. Ils rédigent en groupe un  mémoire de recherche, sous la direction de Mme Viviane de Beaufort, Co-Directeur du « cursus droit » à l’ESSEC.

*témoignage de Guillaume Mahistre, sur son expérience  à l’ESSEC*

 

Le partenariat avec l’ESSEC est une formidable opportunité pour les étudiants du Master 2 BTFML. Les cours, répartis sur les centres de Cergy et de La Défense, offrent une formation de grande qualité en droit européen des affaires, droit des groupes, droit des offres publiques d’achat ainsi qu’en droit de la concurrence.

Parallèlement à cette formation, nous effectuons des travaux de recherche sur des problématiques d’actualité du droit des sociétés avec Madame le Professeur Viviane de Beaufort (directrice du Centre Européen de Droit et d’Economie et responsable des partenariats Droit-ESSEC). Ainsi, cette année, nous participons à une étude sur la montée de l’activisme actionnarial en France, avec plusieurs étudiants de l’ESSEC. Compte tenu de notre vif intérêt pour ce sujet, Viviane de Beaufort a accepté de diriger nos mémoires sur ce thème, qui seront donc estampillés « ESSEC ». Nous interviendrons par ailleurs à propos de la responsabilité des sociétés mères du fait de leurs filiales et de leurs sous-traitants, lors d’un  colloque qui va se dérouler sur le campus de l’ESSEC à Cergy. Enfin, nous allons préparer plusieurs assemblées générales de sociétés cotées, auxquelles nous assisterons.

Guillaume MAHISTRE,
Promotion 2016

Dès 1995, le Master a également noué un partenariat avec l’ESCP Europe,  qui permet  aux étudiants de la majeure « Droit et finance » de l’ESCP Europe de suivre les cours du Master BTFML et d’en obtenir le diplôme.

Réciproquement une dizaine d’étudiants du Master suivent des cours de la majeure « Droit et finance » de l’ESCP Europe, notamment les cours de finance de M. Philippe Thomas, et le cours « Ingéniérie juridique et financière « de M. Jean-Pierre Bertrel, professeur de droit des affaires, directeur de l’option.

J’ai la chance de bénéficier du partenariat avec l’ESCP Europe.

Ayant  cours à l’ESCP deux à trois matinées par semaine, passant  les examens du programme et bénéficiant de l’ensemble des avantages de l’école (réseau, locaux), je découvre la scolarité d’une grande école de commerce et suis ainsi les cours de l’option Droit et Finance du « Master in Management », tels que ‘Ingénierie financière,  Contenu juridique des montages, Management package dans les LBO, localisation des holding.

dd

Astrid DOMENICHINI,
Promotion 2016

 

Le partenariat avec l’EDHEC a été mis en place en 2007 avec le concours de M. Christophe Roquilly, professeur de droit à l’EDHEC Business School. Il repose sur les mêmes principes que les autres partenariats et permet aux étudiants du Master de suivre des cours dispensés sur le campus de Lille. En contrepartie, le Master accueille chaque année des étudiants de l’EDHEC, sélectionnés par l’école.

J’ai eu l’opportunité de suivre certains cours du LLM Law Strategy & Lobbying, notamment celui de Drafting & Enforcing International Contracts, à l’EDHEC Business School (campus de Lille). De nombreux intervenants nous ont également fait partager leurs expériences professionnelles dans des entreprises de renom comme Airbnb, Uber, Facebook ou encore Weclaim. Anciens avocats, entrepreneurs ou juristes, ils nous ont permis de découvrir une facette professionnelle du droit des affaires.

Le partenariat avec l’EDHEC Business School est une véritable richesse pour le  Master II car  les cours dispensés à l’EDHEC offrent aux étudiants qui ont fait la seule expérience d’un enseignement juridique universitaire  une approche très pratique des métiers juridiques d’affaires.

J’ai également pu apprécier un environnement international dans lequel tous les cours sont dispensés en anglais et notre classe composée de différentes nationalités. J’ai le projet de travailler à l’étranger et l’EDHEC constitue un véritable atout sur mon CV.

IMG_1094

Marina CLUZET,
Promotion 2016

Le partenariat avec l’Université de Montréal a été initié en 2007. Il est né des échanges que les responsables du Master entretiennent sur le plan scientifique avec plusieurs universitaires québecquois, et notamment avec Monsieur le Professeur Stéphane Rousseau, titulaire de la Chaire en gouvernance et droit des affaires.

L’Université de Montréal s’est engagée à accueillir chaque année neuf étudiants du Master, sélectionnés pour y suivre le second semestre  selon une perspective et des méthodes nord-américaines.

Le partenariat repose sur une convention signée avec l’Université Paris Sud et l’Université de Montréal, qui permet d’exonérer les étudiants des frais d’inscription à l’Université de Montréal. En revanche, les étudiants doivent financer eux-mêmes leurs frais de déplacement et de logement à Montréal ; certains d’entre eux bénéficient de bourses à la mobilité, octroyées par la Faculté Jean MONNET.

Mon incroyable expérience à Montréal !
Suite au premier semestre suivi à la faculté de Sceaux et à l’ESCP Europe, j’ai eu la grande chance de pouvoir effectuer mon second semestre, de janvier à avril, à l’Université de Montréal. Ainsi, j’ai pu suivre des cours de droit des affaires et système juridique du Québec et du Canada, ainsi qu’un cours de contrats commerciaux. Cela nous permet d’appréhender le fonctionnement particulier d’un état fédéral influencé à la fois par le Code civil français et la Common Law. Ayant déjà eu des expériences à l’étranger, je savais à quel point cette aventure serait également un fort enrichissement personnel. La découverte d’un pays, d’une culture et de sa population est quelque chose d’extrêmement stimulant, et cela nous permet de nous ouvrir l’esprit et d’être davantage autonome.

Julie

Julie ELEAUME,
Promotion 2015